Salope passée à  la brûle

Ce couple d’esclaves va passer le pire moment de sa vie. Pour commencer, le dominateur ordonne à la fille d’enculer son mâle bien à fond. La salope est contente pour l’instant, mais tout à l’heure, elle subira le même sort, en pire, avec dilatations vulvaires, anales, brûlures et sodomie. Pour l’instant, elle explose le cul du mec avec d’énormes objets qui ont beaucoup de mal à entrer. Elle force, lubrifie, parvient à entrer un énorme gode noir gros comme le poing. D’ailleurs la voilà qui passe un gant. La suite est un fist jusqu’à ras du poignet. Cette chienne est décidément une experte. Voyez comme ses gestes sont déterminés, on dirait qu’elle a fait ça toute sa vie. Après d’autres sévices, c’est au tour de notre bonne femme de souffrir. Des coups de martinet sur le cul d’abord, histoire de la remettre à sa place. Ensuite, le maître lui enfonce une bougie dans la bouche et l’allume. Pas douloureux pour l’instant, mais d’ici 30 secondes, le matériel est prêt. Le maître retourne la fille en levrette menton au sol, lui ligote les mains, puis lui verse les gouttes de cire dans l’anus. Doigtage, fist, coups de cravache, la salope subit toutes les humiliations. Attachée à une croix de saint André, elle se fait même exploser la chatte à grands coups de bite. Pas fini. La fille doit maintenant sucer le gland qui lui a fait tant de bien. Contrainte par les cheveux, sa bouche s’enfonce à contrecoeur. Quelques baffes et ça va mieux, la voilà qui y met plus d’enthousiasme. Travail vulvaire, pinces sur les seins, cire brûlante sur le corps et la chatte, on finit par une bonne sodo en levrette jusqu’à l’éjac dans le fion. Arrosage facial à la pisse avec madame qui ouvre grand la bouche et fait office de pissotière. Petite pipe de finition. Et une femelle heureuse, une !